Passer directement au contenu principal

suivez les acteurs principaux : quelles compétences sont nécessaires pour bien maîtriser l’IA ?

Bruno Schroder

Bruno Schroder

National Technology Officer

Temps de lecture, 4 min.

Chaque technologie passe par une période de découverte et une période de mise en œuvre. Aujourd’hui, l’IA avance à toute allure à travers sa période de mise en œuvre. Les entreprises appliquent cette technologie pour donner plus de moyens d’action à leurs employés, instaurer un dialogue avec leurs clients et transformer leurs activités.

« Toutes les grandes entreprises de technologie dépensent de l’argent dans les capacités de l’IA. Celle-ci dispose des visions précises pour maîtriser la pensée et le comportement humains. Combinée à la puissance de calcul, elle deviendra incontournable. » – Skandia

Microsoft et EY ont interrogé 277 entreprises actives dans 7 secteurs et 15 pays afin de comprendre comment l’IA est utilisé en Europe. Nous avons identifié les huit capacités considérées comme les plus utiles pour créer de la valeur à partir de l’IA. Les dirigeants d’entreprise qui ouvrent la voie en matière d’intelligence artificielle ont été invités à hiérarchiser l’importance de ces capacités.

Le huit capacités les plus importantes

libérant le potentiel de l’IA

L’analyse de données avancée est apparue comme la capacité la plus importante en matière d’IA parmi les entreprises sondées.

Ce n’est peut-être pas surprenant. Au cœur de l’IA se trouvent des esprits intelligents et compétents, capables de comprendre les problèmes de l’entreprise au plus petit niveau et de déployer l’IA pour résoudre efficacement ces problèmes.

Cette enquête révèle un manque important de compétences en données techniques pour répondre à la demande en forte augmentation d’IA. Trouver et recruter des experts en IA est devenu extrêmement concurrentiel. Les experts en IA touchent désormais des salaires souvent plus élevés que leurs supérieurs. Dans certains cas, de nouvelles politiques de ressources humaines sont même en cours d’élaboration pour tenir compte de l’évolution des besoins.

La gestion des données arrive en deuxième position. Cette enquête a révélé qu’une proportion importante du temps que les entreprises consacrent à l’IA est dévolue à des tâches liées à la gestion des données. Les entreprises ont déclaré passer 2 à 3 ans à mettre en place l’infrastructure de données nécessaire à l’IA. Les entreprises dont les visions en matière d’IA sont les plus ambitieuses passent encore la majorité de leur temps à peaufiner leur infrastructure.

La troisième capacité la plus importante était l’exercice de responsabilités par l’IA. Cela souligne la nécessité pour les dirigeants de comprendre et d’articuler une vision claire en matière d’IA.

Est ensuite arrivée la promotion d’une culture ouverte . Pour y parvenir, les dirigeants doivent être transparents concernant les projets d’IA en cours et les résultats souhaités.

Comprendre comment déployer les bonnes technologies émergentes se classe en cinquième position, suivi des méthodes agiles. Une expérimentation rapide et des processus itératifs utilisant des technologies évolutives devraient favoriser un apprentissage interne rapide.

Les alliances externes se classent en avant-dernière position en termes d’importance. Ceci s’explique peut-être par le fait qu’il s’agit d’un domaine sur lequel les dirigeants pensent déjà avoir le plus de contrôle. L’intervention de la science du comportement par le biais de l’intelligence émotionnelle est considérée comme la capacité la moins importante pour l’IA. Cela peut être dû au fait que les entreprises se concentrent encore sur la maîtrise des compétences techniques complexes avant de passer à des compétences cognitives humaines plus avancées.

Les secteurs à la pointe

Les secteurs plus avancés dans l’utilisation de l’IA font état d’une compétence accrue en analyse avancée, en particulier dans les technologies de l’information et des télécommunications (TMT). Les entreprises du secteur des sciences de la vie (secteur médical et pharmaceutique y compris) font état de compétences inférieures en matière d’exercice de responsabilités par l’IA. Une possibilité est que, dans l’industrie pharmaceutique, l’IA réside principalement dans la recherche et le développement, et ne concerne pas encore l’organisation au sens large.

Rapport gratuit - L’intelligence artificielle en Belgique et Luxembourg: comment 277 grandes entreprises européennes utilisent l’IA dans leur business.

Découvrez comment vos pairs en Europe occidentale et en Belgique, utilisent l’IA pour digitaliser et transformer leurs organisations.

Education

Finance

Government

Manufacturing

  • Delta Light : aperçu du réseau mondiale grâce à Dynamics 365 CRM

    Delta Light : aperçu du réseau mondiale grâce à Dynamics 365 CRM

    Comment obtenir à la fois une vue d’ensemble et le contrôle de tous les processus de vente, en tant que leader du marché de l’éclairage architectural doté d’un réseau mondial de clients, distributeurs, partenaires et investisseurs ? Net IT, partenaire Microsoft Dynamics 365, a aidé Delta Light à mettre en œuvre son CRM. En sa […]

  • een man en een vrouw staan in een kamer

    Comment Latexco est passée d’une fabrication sur stock à une fabrication sur commande

    La Belgique compte quelques « champions dans leur domaine » plutôt discrets : des entreprises innovantes, actives à l’international, qui excellent dans leur créneau et sont relativement peu connues. Latexco fait partie de cette catégorie. Avec son latex et autres mousses hautement techniques, l’entreprise est le leader du marché mondial dans le secteur de la literie. Pour favoriser […]

Retail

Santé

  • Hôpitaux: cloud ou pas cloud?

    Hôpitaux: cloud ou pas cloud?

    Les hôpitaux sont confrontés à une inflation sans précédent des données. “Les progrès de l’imagerie, notamment, entraînent le traitement et le stockage de fichiers de plus en plus lourds”, relève Pierre Jacmin, CIO du Grand Hôpital de Charleroi. Pour Elena Bonfiglioli, Senior Director Health Industry de Microsoft, “le cloud est la meilleure façon de protéger […]

  • Une protection en toute confiance des données du secteur de la santé grâce au cloud

    Une protection en toute confiance des données du secteur de la santé grâce au cloud

    De nombreux hôpitaux s’inquiètent en matière de protection des informations confidentielles relatives aux patients. Le Grand Hôpital de Charleroi a trouvé une solution appropriée à cette problématique grâce au cloud. Les dossiers des patients, les radiographies, les résultats des scanners et des IRM : le nombre de fichiers (comportant des photos/images) dans le domaine de […]