AZ Turnhout : la puissance du cloud améliore la facturation de l’hôpital

Olivier Carpentier De Changy
Temps de lecture, 3 min.  

Il est souvent question des solutions cloud pour rendre les données accessibles partout et à tout moment. Mais les capacités du cloud à gérer les pics de charge temporaires lorsque cela s’avère nécessaire – par exemple lors de la facturation –, sont tout aussi utiles. C’est exactement ce que l’AZ Turnhout a mis à profit avec la solution TarFac d’Infohos Solutions, une solution qui permet la mise en œuvre efficace, sûre et rapide de sa facturation.

Les processus complexes nécessitent une puissance de calcul importante

La facturation en milieu hospitalier est un processus très complexe. Chaque prestation est différente. Cela est lié aux interventions subies par le patient, aux honoraires et aux traitements prescrits, mais aussi au matériel de diagnostic et à un grand nombre de variables au sein de l’établissement hospitalier. Viennent en outre s’ajouter à l’équation des données externes : assurances, réglementations INAMI et contributions personnelles. Il arrive qu’un traitement ne soit remboursé qu’une seule fois par la mutuelle et qu’il soit ensuite couvert par l’assurance. C’est un processus extrêmement complexe qui met beaucoup de pression sur les ressources informatiques d’un hôpital. De plus, la confidentialité et la sécurité des données des patients sont primordiales, et AZ Turnhout et Infohos Solutions en sont bel et bien conscients.

« La facturation en milieu hospitalier est un processus très complexe et nécessite une puissance de calcul importante. » – Jo Wouters, Directeur informatique, AZ Turnhout

Jo Wouters dans les bureaux de l’AZ Turnhout, avec des écrans d’ordinateur en arrière-plan

Jo Wouters est satisfait de l’accroissement en efficacité.

La gestion traditionnelle des pics de charge est onéreuse

Traditionnellement, les données nécessaires à la facturation sont recueillies auprès de tous les intervenants possibles : bloc opératoire, pharmacie et autres services. La facture correcte est alors établie à la fin de chaque mois. Cela provoque généralement un pic de charge pour la puissance de calcul de l’hôpital. De plus, habituellement, l’hôpital se sert d’un système de tests de fonctionnement. Au cours de ces tests, les « factures de test » sont vérifiées jusqu’à ce que le calcul soit correct.

Dans un environnement classique, le nombre maximum de ce genre de tests de fonctionnement s’élève à trois. Une augmentation de ce nombre imposerait une charge démesurée au système. En raison du temps nécessaire à l’exécution d’un test de fonctionnement, il est impossible d’en effectuer davantage. Pour faire face à ce problème, il faudrait disposer temporairement d’une capacité de serveur supplémentaire, soit à l’hôpital, soit aux centres de données d’Infohos Solutions. C’est pourquoi ce dernier a opté pour la solution cloud Azure de Microsoft.

« Dans le passé, nous ne pouvions effectuer que trois tests de fonctionnement. Aujourd’hui, ce nombre est quasi illimité, grâce au cloud. » – Jo Wouters, Directeur informatique, AZ Turnhout

L’humain d’abord

Pour résoudre le problème des pics de charge sans investissements supplémentaires, le choix s’est porté sur une solution cloud Azure. Cette façon de travailler résout non seulement les pics de charge mais présente également un avantage supplémentaire.

En raison de la puissance de calcul quasi illimitée, le nombre de tests de fonctionnement est lui aussi pratiquement illimité. Il en résulte une facturation plus rapide et plus précise, avec moins de tracas pour à la fois le personnel et les patients.

Proposer les meilleurs soins de santé possibles ne s’arrête pas à la qualité des prestations médicales. Le suivi administratif doit également rester fluide et transparent mais aussi respecter la vie privée des patients.

E-book gratuit : Aperçu des stratégies de migration vers le cloud

Découvrez dans cet e-book comment augmenter la sécurité, l’évolutivité et la flexibilité de votre entreprise en migrant votre écosystème informatique vers le cloud

Articles qui pourraient vous intéresser :

Travailler dans le cloud

Quel cloud pour vous ?