Pourquoi assimile-t-on la créativité à la productivité au sein du nouvel environnement de travail moderne ?

15 mai 2018 · Temps de lecture 1 min.

L’environnement de travail est en pleine évolution. Prendre du temps pour laisser sa créativité s’exprimer ne signifie plus être moins productif. En fait, cela va de pair. Vous avez le pouvoir de créer une culture professionnelle où les idées fleurissent, où on entend par productivité accomplir davantage, mais sans en faire plus.

Transformer les bonnes idées en affaires florissantes

Saviez-vous que 80 % des employés disent se sentir de plus en plus poussés à être plus productifs plutôt que créatifs¹ ? Ou que dire des 75 % qui estiment ne pas exploiter leur potentiel créatif² ?

Avec les bons outils, vous pouvez aider vos employés à façonner, partager et vendre leur pensée créatrice le plus loin possible – pour faire progresser l’entreprise.

Gribouiller pour ne rien oublier

Ils ont la réputation d’être inattentifs, paresseux et perturbateurs, mais les gribouilleurs peuvent nous ouvrir les horizons passionnants de la prise de notes. Ils arrivent en moyenne à retenir 29 % d’informations en plus que les « non-gribouilleurs »³.

Les appareils modernes tels que le Surface doté du Surface Pen permettent aux gribouilleurs et non-gribouilleurs sans distinction de travailler d’une façon qui leur semble plus naturelle. Mais les avantages vont bien au-delà des esquisses et des notes. Pouvoir travailler en déplacement tout en protégeant ses dossiers professionnels et données personnelles, tout en restant connecté à toute l’équipe pour garantir une collaboration infaillible.

¹ 80 % aux États-Unis et au Royaume-Uni, 85 % en France. Source : Adobe, étude State of Create, avril 2012

² Source : Adobe, étude State of Create, avril 2012

³ Source : Andrade, 2009