Niels aan het werk op zijn smarphone via Remote Desktop
Temps de lecture, 3 min.

Plus besoin de convaincre Niels Baert de l’importance et du confort des solutions basées sur le cloud ! Son entreprise Hyler, spécialisée dans le développement de machines agricoles innovantes pour le fauchage d’herbe, paille, miscanthus, chanvre et lin, fabrique des prototypes à l’aide d’un logiciel CAO 3D (Solidworks). Et tout ce travail se fait bien entendu de manière intelligente, sûre et flexible. L’infrastructure s’exécute sur Microsoft Azure via un bureau à distance (Remote Desktop).

Niels Baert peut à proprement parler travailler n’importe où, sur n’importe quel appareil et en plus, faire appel au collaborateur freelance approprié. Son approche est non seulement économique et sûre, elle est aussi tout à fait adaptée au travail d’aujourd’hui. Il n’exige pas d’importants investissements de la part de ses collaborateurs indépendants étant donné que son infrastructure cloud est en mesure d’assumer toutes les applications techniquement imaginables et graphiquement lourdes.

Niels au travail sur son vieil ordinateur portable via Remote Desktop sur sa machine virtuelle dans le cloud.

Via Remote Desktop, Niels dispose partout d’une grande puissance de calcul.

La confidentialité est cruciale

Les clients de Hyler sont géographiquement dispersés, tout comme le sont ses collaborateurs indépendants. Il était donc essentiel de trouver une méthode de collaboration qui soit adaptée à cette situation. Les projets auxquels ils travaillent sont généralement hautement confidentiels. La solution qui s’offrait à l’entreprise était de travailler via Remote Desktop sur une machine virtuelle opérationnelle sous Microsoft Windows Server.

Les concepteurs se connectent, mais tous les documents restent dans la base du cloud. De ce fait, le risque de fuites est minime. L’authentification à 2 facteurs qui vérifie la connexion via smartphone – associée à l’AIP (Azure Information Protection) – garantit l’entière confidentialité.

Smartphone avec notification Push pour accéder au bureau virtuel.

Se connecter avec l’authentification à 2 facteurs via smartphone.

La flexibilité est préservée

L’organisation est très évolutive. Il arrive aujourd’hui que Hyler travaille avec pas moins de 7 concepteurs/designers, mais cette équipe peut s’étendre à tout moment. L’infrastructure de l’entreprise est particulièrement solide, si bien que les concepteurs peuvent par exemple tout aussi bien se connecter avec leur téléphone ou leur tablette. Des spécifications extrêmes telles que 112 Go de RAM et des cartes graphiques particulières logent dans le cloud. Ainsi, les concepteurs peuvent littéralement travailler n’importe où et disposer à tout moment d’une grande puissance de calcul.

« Par la virtualisation sous Azure, j’ai littéralement accès partout à des cartes graphiques rapides. Dans le cas contraire, ces dernières devraient équiper un ensemble important de postes de travail très performants. » – Niels Baert

Stabilité et croissance vont de pair

Il est capital de comprendre que cette façon de travailler est à la portée de n’importe quelle entreprise et qu’elle peut parfaitement évoluer en fonction des besoins et de la capacité. Vous n’avez plus à vous soucier de défaillances matérielles, tout est compris dans l’abonnement Azure. Une connexion 4G stable est en fait le seul élément indispensable. Ce faisant, Hyler est tout à fait à même d’accepter des projets d’envergure, et ce par le biais d’un investissement temporaire en ressources cloud.

« Je peux littéralement tout faire avec mon ordinateur virtuel, même regarder des vidéos ne posent aucun problème. Et tout cela sans aucune coupure, même sur un réseau mobile 4G. »  – Niels Baert

Nomades numériques à 100 %

Niels Baert passe le plus clair de son temps chez ses clients à préparer la production de prototypes et en concertation de travail avec ses concepteurs. Ils peuvent se connecter tous les 7 à la fois sur Microsoft Windows Server virtuel et travailler ensemble sur certains projets. Le système est à 100 % opérationnel dans le cloud et travaille exclusivement avec des collaborateurs indépendants via le cloud.

Hyler ne retire que des avantages de son approche, affirme son directeur-gérant. Et tout comme son infrastructure, l’entreprise est basée sur les principes du cloud : davantage de ressources quand vous en avez besoin, et ce, sans risque aucun.

Niels Baert, CEO de Hyler au travail dans une salle de réunion.

Essayez Microsoft Azure gratuitement

Commencez à élaborer votre prochaine idée de génie avec Azure

Commerce de détail

Education

Finance

Gouvernement

Industrie

Santé

  • Hôpitaux: cloud ou pas cloud?

    Hôpitaux: cloud ou pas cloud?

    Les hôpitaux sont confrontés à une inflation sans précédent des données. “Les progrès de l’imagerie, notamment, entraînent le traitement et le stockage de fichiers de plus en plus lourds”, relève Pierre Jacmin, CIO du Grand Hôpital de Charleroi. Pour Elena Bonfiglioli, Senior Director Health Industry de Microsoft, “le cloud est la meilleure façon de protéger […]

  • Interview : des données dans le cloud au sein du secteur de la santé

    Interview : des données dans le cloud au sein du secteur de la santé

    76 % des autorités sanitaires veulent investir davantage dans la gestion de données au cours des 3 prochaines années. Mais comment en tirer le meilleur parti ? Nous avons demandé l’avis d’Elena Bonfiglioli, Microsoft Senior Director Health en Europe :