un homme assis sur une chaise

Six façons dont la technologie peut contribuer à la reprise et la résilience des activités

Olivier Carpentier De Changy

Olivier Carpentier De Changy

Business Group Lead Cloud & Enterprise

Temps de lecture, 7 min.

Le Forum économique mondial (FEM) à Davos constitue toujours une aubaine pour les journalistes et commentateurs. En effet, chaque année, un panel de dirigeants politiques mondiaux et chefs d’entreprises internationales gagnent la petite station alpine pour leur procurer la base de centaines de nouveaux articles ou reportages.

Pas étonnant, dès lors, que la prédiction du FEM de 2018, selon laquelle l’automatisation et l’IA pourraient entraîner le déplacement de 75 millions d’emplois d’ici 2022, ait fait couler beaucoup d’encre et généré les habituels débats et discussions sur la toile. Toutefois, on ne trouve pas trace, dans cette couverture médiatique, du côté positif de la prédiction, à savoir que cette même technologie pourrait créer 133 millions de nouvelles fonctions, à mesure que les entreprises redessinent le partage du travail entre humains et machines.

Évidemment, aucune des personnes présentes cette année à Davos n’aurait pu prédire l’extraordinaire perturbation subie par l’économie mondiale en 2020, ou l’accélération de la transformation numérique qui en a découlé. Ainsi, si tout le monde convient que la technologie numérique est clairement synonyme d’avenir, il apparaît désormais évident que cet avenir se rapproche plus rapidement que le FEM l’avait prévu.

Cette accélération est évidente dans tous les domaines. Le travail à distance constitue désormais la norme dans quasiment toutes les industries des services, alors que les secteurs primaire et secondaire fondent essentiellement leurs nouvelles stratégies sur la numérisation. Les enseignants et les étudiants enseignent et apprennent depuis leur domicile. Par défaut, les médecins consultent par vidéo interposée. Et certains restaurants choisissent même de continuer à privilégier les livraisons à domicile en dépit de l’assouplissement des règles de confinement.

Les compétences informatiques sont essentielles à la reprise et à la résilience

Si les 133 millions de nouveaux postes prédits de façon si optimiste par le FEM doivent un jour se concrétiser, les lacunes en compétences informatiques constituent un sujet de préoccupation prioritaire.

Déjà avant la crise du coronavirus, une enquête de Global Knowledge révélait que plus des deux tiers des décideurs informatiques constataient un fossé entre le niveau de compétence de leur équipe et les connaissances nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Alors que la blockchain, l’IA et l’informatique cognitive figuraient en tête de liste des compétences souhaitées, le fossé s’étend à présent à l’ensemble du spectre des connaissances informatiques. En fait, 38 % des personnes interrogées affirmaient avoir des difficultés à trouver des collaborateurs compétents en cybersécurité, tandis que 29 % considéraient le cloud computing comme un défi en matière de recrutement. 25 % des sondés considéraient également la virtualisation, le réseautage et l’Internet of Things (IoT) comme des priorités d’avenir.

Ainsi, alors que la crise du COVID-19 commence à ralentir, il est clair que la technologie et le développement des compétences doivent tous deux s’ériger en piliers fondamentaux de toute stratégie commerciale.

Six façons dont la technologie peut soutenir les activités après la crise

Aujourd’hui, bon nombre d’entreprises de par le monde ont cessé de parler en termes de sauvetage pour discuter davantage de reprise et de résilience. Si elles arrivent à créer certains de ces 133 millions de nouveaux emplois que nous prédit le FEM, elles devraient garder à l’esprit six conseils cruciaux en matière d’utilisation des technologies.

  1. Continuez à encourager le travail à distance

Beaucoup de pays reviennent progressivement à la normalité. Toutefois, cela n’exclut pas la possibilité de poussées locales de COVID-19, voire d’une seconde vague à l’échelle mondiale. En fait, il est possible que certains marchés doivent imposer un nouveau confinement. C’est la raison pour laquelle il importe que les entreprises investissent dans les meilleurs outils en matière de travail d’équipe et de communication, à la fois sur site et hors site, et ce sur une gamme étendue d’appareils allant des ordinateurs de bureau et tablettes aux ordinateurs portables et téléphones.

Microsoft Teams s’est avérée l’une des plates-formes les plus populaires en la matière, et ce à l’échelle mondiale. Elle propose aux entreprises un environnement complet et flexible qui leur permet de passer au travail à distance et complète à merveille les riches fonctionnalités des applications Office 365. En outre, par le biais du programme Level Up de Microsoft, de nombreuses formations sont gratuitement disponibles.

  1. Boostez la cybersécurité

S’efforçant d’assurer la continuité de leurs activités, beaucoup d’entreprises admettront que la sécurité est passée au second plan durant la crise. Dans la mesure où il est certain que le travail à distance restera d’application, et ce même après l’éradication du virus, il importe que chaque entreprise prenne des mesures supplémentaires pour protéger ses données. Il existe toutes sortes de changements gagnants faciles à mettre en œuvre, de mesures simples et de conseils pratiques pour y arriver. De plus, Microsoft a rendu de nombreuses informations disponibles sur l’authentification multi-facteurs, Microsoft Secure Score et la stratégie de sécurité « Zero Trust », entre autres, à savoir autant d’éléments susceptibles d’optimiser la protection des données.

  1. Créez les conditions d’une innovation rapide

La capacité à innover rapidement permet aux entreprises de s’adapter à l’évolution de la situation du marché, souvent avant leurs concurrents, , tout en assurant la continuité de leurs activités. C’est exactement ce qu’ont fait les organismes de soins de santé pendant la crise du COVID-19, en développant et déployant des bots permettant de gérer d’énormes quantités d’appels.

Azure est la plate-forme Cloud de Microsoft la plus importante sur le marché, utilisée par des entreprises de toutes sortes quasiment partout sur la planète. Elle constitue l’environnement parfait pour les entreprises désireuses de moderniser leurs applications existantes ou d’en développer d’entièrement nouvelles. Il existe de nombreuses formations et certifications Azure dans le programme Level Up de Microsoft, de la prise en main avec « Apprendre les bases d’Azure » aux compétences avancées en science des données avec « Apprendre l’intelligence artificielle avec l’AI Business School ».

  1. Vente et services à distance

En raison de la crise du coronavirus, il sera plus crucial que jamais de pouvoir proposer une assistance rapide et en temps réel. La marque Dr. Martens a déjà adopté la visibilité des stocks en temps réel afin de s’adapter rapidement à la demande et livrer ses produits à temps. Grâce à des outils tels que Microsoft Dynamics 365, les entreprises sont à même d’accélérer l’achat numérique ainsi que la personnalisation des expériences d’achat. Et comme avec Azure, Microsoft propose plusieurs formations gratuites à l’utilisation de la technologie.

  1. Aidez les développeurs à collaborer à distance

Toute entreprise employant des développeurs internes confirmera que le travail à distance peut souvent entraîner une baisse de qualité. Toutefois, grâce à la plate-forme Cloud Microsoft Azure, les développeurs sont à même de coder ensemble et de fournir des logiciels à distance en  administrant l’infrastructure, en créant des applications sans serveur et en développant des flux de travail automatisés.

  1. Migrez plus d’infrastructures vers le Cloud

L’avenir économique demeurant toujours incertain, la pression d’une réduction des coûts touchera tous les domaines d’activité. En fait, des recherches ont démontré que 86 % des CFO ont l’intention de réaliser des économies en raison du COVID-19.

L’un des moyens les plus pratiques pour y arriver consiste à passer de la propriété directe à des modèles sur demande, plus flexibles. La migration des infrastructures informatiques vers des plates-formes Cloud telles qu’Azure est susceptible d’optimiser les coûts et de maintenir la résilience des activités commerciales. Microsoft a même créé un outil permettant d’estimer l’économie que peut réaliser une entreprise en migrant vers Azure.

Vous pouvez désormais booster votre carrière grâce à des formations et certifications en ligne gratuites.

Découvrez le programme Microsoft Level Up et commencez à améliorer vos compétences en matière de cloud.

Industrie

  • Ateliers d’immersion Azure

    Ateliers d’immersion Azure

    Vous êtes invité à participer à une expérience d’atelier numérique intime et interactive de Microsoft Azure. Au fur et à mesure que le monde s’adapte aux réalités d’une main-d’œuvre de plus en plus connectée, il est important que votre organisation adopte une transformation numérique accrue. Les ateliers d’immersion Azure sont des sessions exclusives conçues pour […]