Two students in a classroom

Méthode de l’université FH JOANNEUM pour préparer une nouvelle classe de professionnels hautement qualifiés

Olivier Carpentier De Changy

Olivier Carpentier De Changy

Business Group Lead Cloud & Enterprise

Temps de lecture, 8 min.

« De nos jours, si vous voulez poursuivre une carrière en informatique médicale, vous devez être hautement qualifié en génie logiciel, en apprentissage automatique et bien plus encore. Heureusement, c’est là que les cours Microsoft font la différence pour moi : ils m’aident à démarrer mon parcours d’apprentissage et à acquérir les connaissances de base sur lesquelles je pourrai bâtir mon savoir-faire ultérieurement. »

Daniel Reichenpfader, étudiant en master à l’université autrichienne FH JOANNEUM, explique comment la compréhension des nouvelles technologies est devenue essentielle pour garantir des emplois dans des domaines compétitifs, et comment Microsoft aide les étudiants à s’y préparer.

Reichenpfader a suivi une série de cours Microsoft certifiés que son université propose via le programme Microsoft Learn for Educators. Disponible pour les étudiants de niveau bachelor et master, le programme propose d’améliorer les compétences des futures générations d’ingénieurs, de scientifiques et de mathématiciens en fonction de l’évolution des demandes de recrutement de leurs secteurs.

« Il y a actuellement tellement de cursus parmi lesquels choisir, qu’il arrive souvent qu’un seul ne couvre pas tous les aspects nécessaires », poursuit-il.

« Des cours permettant d’avancer à son propre rythme comme les notions de base de Microsoft complètent parfaitement notre formation existante. Ainsi, chacun peut au besoin combler ses lacunes en matière de connaissances et disposer également d’un moyen d’apprentissage tout au long de la vie. »

Méthode de l’université FH JOANNEUM pour changer l’enseignement de l’informatique

Fondée en 1995, l’université FH JOANNEUM compte environ 4 600 étudiants par an et 650 employés. Deuxième plus grande université de sciences appliquées du pays, elle propose 49 cursus qui favorisent une approche pratique et centrée sur les projets.

Cliente de Microsoft pour son réseau informatique, qui fonctionne sur Azure, l’université FH JOANNEUM enseigne également les solutions Microsoft dans le cadre de son programme d’études, en partie grâce à Erwin Zinser, professeur expérimenté de biochimie et de gestion de l’information.

« J’ai près de 25 ans d’expérience dans l’utilisation des technologies Microsoft dans mes projets de recherche, dans le cadre de mes cours et dans ma propre entreprise », déclare-t-il. « Et j’ai amené ces connaissances, ces contacts et ce savoir-faire de l’entreprise avec moi lorsque je suis devenu professeur à l’université. »

Mais ce n’est qu’en 2019 qu’il a découvert le programme Microsoft Learn for Educators, qu’il a aidé à mettre en œuvre et qu’il gère actuellement. « D’après mon expérience, l’enseignement de l’informatique a radicalement changé au cours de la dernière décennie et nécessite maintenant une approche plus holistique, ainsi qu’une compréhension plus approfondie des nouvelles technologies », explique-t-il.

« Nous avons ainsi pu réaliser que nous avions la responsabilité, en tant qu’éducateurs, de mettre à jour nos programmes d’enseignement et de préparer les étudiants de la meilleure des façons. »

Actuellement dans sa dernière année d’enseignement avant sa retraite, il voit le programme comme l’occasion idéale de le faire. « Microsoft est peut-être principalement une entreprise technologique, mais elle a également compris qu’il est très important de voir comment la technologie peut aider à répondre aux besoins et aux demandes des secteurs dans lesquels elle opère », poursuit-il.

« Et c’est ce qui rend le programme Microsoft Learn for Educators si convaincant, car il encourage les étudiants à tirer parti de la technologie pour avoir un impact plus important sur la société. »

Le programme en bref

L’université FH JOANNEUM a lancé le programme Microsoft Learn for Educators en 2020, devenant ainsi le premier établissement d’Europe occidentale à l’adopter. L’initiative permet aux enseignants de télécharger des packs de contenu pour chacun des quatre cours fondamentaux de Microsoft, à savoir Azure, AI, Data et Power Platform, et d’accéder à un ensemble de ressources, telles que des présentations prédéfinies, des manuels ou des fiches techniques.

Les éducateurs participants reçoivent également une formation et des certifications gratuites qui les aideront à enseigner ces cours dans le cadre de leur programme d’études, tout en se tenant informés de tout nouveau développement. Au moment de la rédaction de cet article, 10 éducateurs de l’université FH JOANNEUM ont déjà téléchargé les cours et les ont enseignés à plus de 100 étudiants. En outre, 5 de ces enseignants ont également passé leur certification Azure Fundamentals. Les conférences vont des méthodes et outils d’intelligence artificielle à la gouvernance et à la conformité informatiques, en passant par les principes fondamentaux des architectures informatiques et la conception d’architecture cloud I et II.

« Entre nos cours de bachelor et de master, nous avons maintenant plusieurs conférences relatives aux technologies Microsoft », explique Zinser. « Celles-ci peuvent varier des notions de base (définition du cloud et façon d’y travailler), à des cours plus avancés sur les stratégies et les modèles commerciaux du cloud. »

Peter Supper, étudiant au baccalauréat, affirme que ces cours lui fournissent le type de certification que les employeurs recherchent de plus en plus. « Les solutions et les technologies de Microsoft représentent un tiers de l’informatique », dit-il.

« Puisque je commence la gestion de projets informatiques, pouvoir travailler avec l’un des meilleurs services cloud et accéder aux flux de travail d’IA est un excellent point de départ. »

Basés sur ces cours essentiels, les programmes de master sont une excellente occasion d’étudier les solutions Microsoft plus en profondeur, d’après Zinser. « C’est grâce à eux que les étudiants peuvent vraiment commencer à développer de nouveaux programmes et à mieux comprendre les modèles de procédure ou la façon de mettre en place la technologie cloud », dit-il. « Ils peuvent également approfondir leurs propres cours et apprendre à utiliser la technologie pour améliorer la société. »

Daniel Reichenpfader, étudiant en master, partage également ces points de vue : « Ce que j’ai vraiment apprécié, c’est que j’ai eu la chance d’appliquer la théorie de l’apprentissage automatique et les principes de l’IA, deux aspects que je connaissais auparavant, à des cas d’utilisation réels », dit-il.

« Cela va être crucial pour ma carrière dans le domaine de la santé, ce qui confère une importance capitale au suivi de l’évolution et de l’innovation en cours dans les technologies cloud. »

Convaincre la résistance initiale

L’université FH JOANNEUM a introduit le programme Microsoft Learn for Educators en 2020, en collaboration avec le partenaire Microsoft Avanade. L’entreprise a donné une conférence invitée qui visait à sensibiliser le public aux avantages du programme.

Mais comme l’explique Erwin Zinser, alors que les commentaires des élèves étaient généralement positifs dès le début, les enseignants étaient légèrement plus hésitants. « Il a fallu user de persuasion pour convaincre mes collègues de participer », dit-il.

« Beaucoup n’avaient jamais travaillé avec Microsoft, alors ils n’étaient pas sûrs de ce qui allait ressortir de ce partenariat, et ne savaient pas quelles bonnes idées et perspectives ils apportaient. »

Mais Zinser a vu cela comme une chance de s’attaquer au scepticisme qui l’entoure et de montrer l’importance d’obtenir des cours certifiés pour les enseignants et les étudiants. « C’était vraiment ma mission », confie-t-il, « et ce programme m’a aidé à montrer que le secteur change et que nous devons évoluer avec lui. »

S’attaquer à l’écart de compétences de l’éducation

Le programme Microsoft Learn for Educators est maintenant utilisé par plus de 260 établissements dans le monde entier, ce qui s’avère de plus en plus crucial pour aider à combler un écart de compétences imminent dans les secteurs des sciences, de la technologie et de l’ingénierie.

Des données récentes du Forum économique mondial estiment que 50 % des employés dans le monde devront se requalifier d’ici 2025, les experts soulignant la nécessité de systèmes éducatifs pour préparer les étudiants à un marché du travail en mutation.

Comme Zinser et ses étudiants l’expliquent, c’est là que les programmes de base de Microsoft peuvent vraiment faire la différence. « Mon domaine de prédilection, la santé, est en train de passer massivement du papier au numérique et des solutions locales au cloud », explique Reichenpfader, étudiant en master.

« Et avec l’ouverture prochaine par Microsoft de son premier centre de données en Autriche, les connaissances sur Azure Cloud Services vont être très demandées dans tous les domaines, ce qui, à mon sens, rend essentielles les compétences dans ces domaines. »

Alors que l’université FH JOANNEUM cherche à élargir son programme de cours Microsoft, Zinser estime que la technologie a un rôle crucial à jouer pour attirer un ensemble plus diversifié d’étudiants vers les sujets axés sur les STEM. « Alors que je me prépare à prendre ma retraite au milieu de l’année prochaine, j’espère vraiment avoir contribué à rendre les cours de technologie plus attrayants pour les étudiantes et atteint des niveaux d’éducation inférieurs », conclut-il.

« J’espère donc que ce sera mon héritage : j’aurai contribué à sensibiliser à l’importance d’étudier des sujets liés à la technologie et à adopter l’innovation par le biais de programmes, tels que Microsoft Learn for Educators. »

Vous pouvez désormais booster votre carrière grâce à des formations et certifications en ligne gratuites.

Découvrez le programme Microsoft Level Up et commencez à améliorer vos compétences en matière de cloud.

Découvrez d’autres articles connexes par industrie :

Education

Gouvernement

Découvrez d’autres articles connexes par dossier :

Digital Transformation