Passer directement au contenu principal

Microsoft aide l’asbl bruxelloise Maks à permettre à plus de jeunes défavorisés d’apprendre à coder

Karen  Verstappen

Karen Verstappen

Communications & Public Relations Manager

Temps de lecture, 3 min.

Fidèle à une tradition annuelle, Microsoft attribue une bourse Youthspark à un projet qui lui tient étroitement à cœur. Cette année, cette bourse revient à l’asbl bruxelloise Maks qui, à la faveur de son projet Capital Digital, enseigne des compétences numériques à des jeunes de quartiers difficiles, qui ont souvent peu de perspectives, et leur montrent comment les transmettre à leurs amis et aux membres de leur famille. Microsoft Belux a décidé de donner 38 000 euros à l’asbl Maks et l’annonce au cours de la semaine du code en Europe, une initiative qui entend braquer les projecteurs sur les compétences informatiques dans l’enseignement.

Guider les jeunes dans l’univers numérique

Via son projet Capital Digital, l’asbl Maks organise, en collaboration avec l’asbl Foyer et Fedactio, des ateliers où des enfants de quartiers défavorisés comme Cureghem à Anderlecht et Molenbeek apprennent à faire leurs propres applis et jeux. Les jeunes qui ont déjà appris à coder, reçoivent de l’organisation une formation où ils apprennent à transmettre leurs compétences numériques. Ils entrent ainsi en considération pour les jobs étudiants que Capital Digital propose sous la forme de coach dans le cadre de l’atelier. Cette approche est en phase avec l’ADN de Microsoft qui a déjà soutenu des initiatives destinées à apprendre aux jeunes à coder comme Hour of Code et Digigirlz.

Une chance de réduire le chômage

« Un tiers des enfants que nous prenons en charge n’ont pas d’ordinateur à la maison ou doivent en partager un », explique Veronique De Leener, Directrice de l’asbl Maks. « Il arrive aussi fréquemment qu’il leur soit difficile, voire impossible, d’accéder à des activités extrascolaires. Par ailleurs, le taux de chômage dans des quartiers tels que Cureghem à Anderlecht atteint des sommets : 52%. Grâce à l’initiative Capital Digital, nous entendons aider les jeunes défavorisés, entre autres d’Anderlecht et de Molenbeek, à affûter leurs compétences pédagogiques et informatiques. Nous espérons qu’ils pourront ainsi plus facilement avoir un des profils très recherchés dans le secteur informatique et l’enseignement. Nous cueillons déjà les fruits de nos efforts, puisqu’un de nos coaches a commencé en septembre une formation de professeur d’informatique. »

maks2

Offrir un avenir par la technologie

« En tant qu’entreprise, nous estimons qu’il est important que nous contribuions à la société dont nous faisons partie. Nous sommes dès lors très fiers de pouvoir soutenir cette année ce superbe projet bruxellois », indique Michael Beal, General Manager de Microsoft Belux

En expliquant des principes mathématiques et physiques complexes sous une forme ludique, l’asbl Maks espère abaisser le seuil d’accès aux disciplines scientifiques ou technologiques pour les jeunes. Grâce aux ressources supplémentaires de Microsoft, l’asbl Maks peut élargir ses activités et surtout atteindre plus de jeunes.

« En tant qu’entreprise, nous estimons qu’il est important que nous contribuions à la société dont nous faisons partie. Nous sommes dès lors très fiers de pouvoir soutenir cette année ce superbe projet bruxellois », indique Michael Beal, General Manager de Microsoft Belux. « Selon les prévisions de la Commission européenne, des compétences informatiques seront requises dans 90% des emplois à l’horizon 2020. L’asbl Maks partage notre vision selon laquelle la technologie peut offrir des perspectives aux groupes vulnérables de notre société. Au cours de la semaine européenne du code, nous nous ferons un plaisir de braquer nos projecteurs sur Capital Digital et espérons ainsi inciter encore plus de jeunes défavorisés à apprendre à coder. J’espère que nous arriverons en collaboration avec l’asbl Maks à permettre à plus de jeunes d’embrasser une carrière dans les sciences ou l’informatique à l’avenir et ainsi de réaliser leurs rêves. »

Education